Les États-Unis soupçonnent la Russie d’espionnage via l’antivirus Kaspersky

La communauté du renseignement des États-Unis est en état d’alerte ; selon elle, il est en effet possible que le Gouvernement russe se serve du logiciel Kaspersky à des fins malveillantes à l’égard des systèmes informatiques américains.

De leur côté, les autorités russes n’ont pas hésité à démentir cette information.

Un logiciel antivirus utilisé à des fins d’espionnage ?

En ce moment, les services de renseignement américains étudient les logiciels de Kaspersky Lab (une entreprise russe spécialisée dans la sécurité des réseaux informatiques).

Dans un communiqué publié le 11 mai dernier, les experts de l’IC (United States Intelligence Community) ont déclaré qu’il est fort probable que Moscou utilise ledit logiciel pour espionner les systèmes américains.

Le Directeur de l’Agence de Sécurité Nationale a d’ailleurs affirmé qu’il s’implique personnellement dans le suivi de cette affaire.

Un nouveau cheval de Troie provenant de Russie ?

Les services américains redoutent l’idée selon laquelle des espions russes utilisent le logiciel antivirus Kaspersky via une backdoor (porte dérobée) qui donnerait l’accès aux fonctionnalités et données du logiciel à un tiers.

Un rapport secret sur la question a d’ailleurs été publié par le département américain de la sécurité intérieure ; toutefois, Reuters n’a pas pu vérifier la véracité des informations.

Alors que les autorités américaines s’inquiètent de la situation de la société privée russe, les espions de la CIA ont jugé avec ironie la faiblesse des logiciels antivirus, en particulier celle de Kaspersky.

De leur côté, les responsables de Kaspersky ont tenu à préciser qu’ils n’entretenaient aucune relation avec le Gouvernement russe et n’étaient affiliés à aucune activité de cyber-espionnage.

Par ailleurs, il est important de préciser que de nombreux matériels et logiciels américains sont présents dans différents pays du monde, aussi bien dans les États que chez les entreprises et les particuliers.

Une question survient dès lors à ce niveau : ces entités doivent-elles être soupçonnées de faciliter l’espionnage américain ?

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notify of

wpDiscuz