Windows Defender : Kaspersky estime que Microsoft abuse de sa position et dépose plainte

Kaspersky, le célèbre éditeur de solutions de sécurité a décidé de poursuivre Microsoft devant les autorités allemandes de la concurrence et la Commission Européenne.
Selon lui, le géant de Redmond use de sa position dominante pour imposer Windows Defender aux particuliers ; cet antivirus est en effet intégré par défaut dans les machines tournant sous Windows 10.

Quelles sont les principales causes de la plainte déposée par Kaspersky ?

S’il fallait auparavant télécharger manuellement Security Essentials (ou Windows Defender) dans les versions précédentes de systèmes d’exploitation Windows, les développeurs de Microsoft l’ont désormais intégré dans Windows 10. De leur côté, les experts de Kaspersky y ont vu une tentative de concurrence déloyale et ont décidé de porter plainte.
Ainsi, après avoir installé ou acheté une machine tournant sous Windows 10, ladite machine est protégée par défaut par Windows Defender. Ce dernier se met à jour automatiquement et Microsoft l’agrémente régulièrement d’options supplémentaires.
Kaspersky Lab estime que la solution de Microsoft leur fait non seulement perdre beaucoup d’argent, mais ne protège pas les utilisateurs de manière efficace.
En 2016, il avait déjà déposé une plainte contre Microsoft en l’accusant de désactiver les antivirus tiers lors de la mise à niveau vers Windows 10.

Windows Defender est-il vraiment la meilleure option ?

Un ancien développeur de Mozilla a apporté un soutien réconfortant au logiciel de sécurité de Microsoft.
Selon lui, les solutions de sécurité tierces faisaient davantage de mal que de bien ; de plus, Windows Defender présente l’avantage majeur d’être le seul logiciel qui respecte les pratiques de sécurité et s’intègre bien au système. Toutefois, de nombreux tests d’antivirus réalisés par la concurrence ont démenti ses propos.
Afin de mettre un terme à la situation, Microsoft a proposé une rencontre à Kaspersky, mais aucune date officielle n’a encore été communiquée.
Microsoft reste confiant quant au respect des lois anti-concurrence et affirme que la sécurité des utilisateurs est sa préoccupation principale ; il se tient d’ailleurs à la disposition des autorités dans le cadre de l’enquête.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notify of

wpDiscuz