Un hacker pirate une prison pour tenter de libérer un de ses amis

Alors qu’il voulait faire sortir l’un de ses amis de prison, Konrads Voits, un américain de 27 ans, s’apprête plutôt à le rejoindre derrière les barreaux.

Il a en effet plaidé coupable pour le piratage de la prison de Washtenaw, et ce pour la tentative de libération d’un détenu.

Même s’il a pu contourner les outils de sécurité mis en place, son action s’est finalement soldée par un échec.

Il veut libérer son ami et s’apprête à le rejoindre en prison

Voilà un fait divers qui aurait pu figurer dans l’un des épisodes de la série à succès « Prison Break ». Un jeune américain a en effet réussi à contourner les solutions de sécurité du centre de détention du comté de Washtenaw, et ce pour libérer l’un des ses amis.

Selon certaines sources, les faits se sont déroulés entre janvier et mars 2017.

Il doit payer une amende de 250 000 dollars et encourt jusqu’à 10 ans de prison.

Le pirate a fait preuve d’une persévérance incroyable

Konrads a tout d’abord utilisé une attaque de type phishing en transférant plusieurs mails infectés aux responsables de la prison, ceci afin de les inciter à se rendre sur une page web contenant un logiciel malveillant.

Après avoir usurpé l’identité d’un dénommé Daniel Greene, il a effectué une copie du site Internet du centre pénitentiaire et a modifié une lettre de son URL (www.ewashtenaw.org est devenu www.ewashtenavv.org).

Malheureusement pour lui, aucun employé n’a ouvert ses mails.

Il a ensuite passé plusieurs coups de fil aux membres du personnel de la prison en se faisant passer pour un ingénieur informatique.

C’est ainsi qu’il a pu installer un fichier contenant un malware dans le réseau informatique et obtenir des milliers d’identifiants des employés du centre.

Lorsqu’il a voulu modifier le dossier de son ami afin d’anticiper sa libération, une alerte interne s’est déclenchée et son intrusion a été stoppée.

Poster un Commentaire

  Subscribe  
Me notifier des