Windows 10 : nos astuces pour protéger ses données contre les ransomwares

Quelques jours après avoir publié sur la toile la mise à jour Windows 10 Fall Creators Update, les ingénieurs de la firme de Redmond poursuivent son déploiement.

Pour protéger davantage les données des utilisateurs contre les ransomwares, ils ont profité de l’occasion pour implémenter un nouvel outil de sécurité.

Cette décision a été prise à cause du nombre important de cyber-attaques qui utilisent des rançongiciels.

Il va sans dire que la nouvelle option sera bien accueillie par la communauté informatique.

Quel est le principe de fonctionnement du dispositif anti-ransomware de Windows 10 ?

Théoriquement, l’outil d’accès contrôlé aux dossiers de Windows 10 serait en mesure de bloquer les applications au comportement suspect sur une liste de fichiers inscrits au préalable par l’utilisateur.

En d’autres termes, si un rançongiciel parvient à contourner le dispositif de sécurité et pénètre dans le système, il sera bloqué par ledit outil et ne pourra pas crypter les fichiers présents dans les documents ciblés.

L’activation de l’outil d’accès contrôlé aux dossiers et fichiers de Windows 10

Pour protéger ses dossiers et fichiers, il est tout d’abord nécessaire de cliquer sur Paramètres > Mise à jour et sécurité > Centre de sécurité de Windows 10 (l’icône située en bas à droite de la barre de tâches permet d’y accéder directement).

Cliquez ensuite sur Protection contre les menaces et virus > Paramètres de protection contre les menaces et virus.

L’outil en question se trouve sur la page suivante et un simple clic sur l’interrupteur virtuel permet de l’activer. À ce niveau, 2 réglages vous seront proposés :

• la protection des dossiers : les dossiers importants et utilisateurs (Documents, Images, Musique, Bureau, …) sont protégés par défaut par l’outil pour l’intégrité du système. Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter des dossiers à cette liste ;

• l’autorisation des applications : une liste blanche peut être créée depuis cette interface. Les applications inconnues ne seront donc pas capables de modifier ou créer des fichiers dans les dossiers mentionnés précédemment.

Lorsqu’il détecte un comportement suspect, Windows génère un message d’alerte sur l’écran de l’utilisateur.

Poster un Commentaire

  Subscribe  
Me notifier des